Le financement 2e chance au crédit, si mauvais que ça?

Faites une recherche concernant le financement deuxième ou troisième chance au crédit sur Internet et vous verrez rapidement que ce type de prêt n’a pas une très bonne réputation. Est-ce que cette réalité est justifiée?

Un taux d’intérêt beaucoup plus élevé

Pour commencer, il faut savoir que les prêts de deuxième et troisième chance au crédit exigent des taux d’intérêt beaucoup plus élevés que le financement traditionnel. Alors qu’une voiture neuve est souvent offerte avec des taux inférieurs à 3,0% et qu’un véhicule d’occasion propose habituellement des taux sous la barre des 10,0%, un prêt de deuxième ou troisième chance peut être accompagné d’un taux d’intérêt allant jusqu’à 25,0%, peut-être même plus.

L’acheteur se retrouve donc à payer une somme considérable en intérêt, ce qui augmente parfois le paiement mensuel, mais la plupart du temps, c’est la durée du prêt qui est augmentée pour couvrir ces frais d’intérêt.

Or, si nous continuons à éprouver des difficultés financières, ce prêt peut devenir un véritable boulet. Il est donc vrai qu’il y a des risques au financement de 2e ou de 3e chance au crédit.

Cela dit, pour bien des consommateurs qui ont besoin d’un véhicule pour le travail, par exemple, il s’agit souvent de la seule option s’ils ont connu des difficultés financières dans le passé. En d’autres mots, le financement de deuxième ou troisième chance au crédit, même s’il comporte certains risques et qu’il exige des taux d’intérêt très élevés, est souvent la seule option qu’il nous reste quand notre crédit n’est pas à la hauteur, mais nous ne pouvons nous passer d’une voiture.

Il devient alors très important de bien calculer notre budget et déterminer avec exactitude le montant que nous pouvons allouer à notre achat. Lorsque nous sommes sûrs que nous serons en mesure de payer ce montant sans difficulté, il est temps de magasiner notre prêt de deuxième ou troisième chance.

Assurez-vous de choisir un véhicule inspecté qui ne coute pas trop cher d’entretien (oubliez les voitures de luxe ou encore les voitures allemandes) et allez-y avec des valeurs sûres. Ensuite, ne dépassez pas le montant que vous vous êtes fixé.

Si vous avez retrouvé une certaine stabilité financière et que vous calculez bien votre budget, vous serez en mesure de respecter les paiements mensuels et peu à peu votre crédit ira en s’améliorant. Vous pourrez alors éventuellement avoir accès à un financement plus avantageux.