Conseils pour l’utilisation d’un chauffe-moteur

Il y a quelques années, une étude de CAA-Québec en collaboration avec l’Agence de l’efficacité énergétique du Québec a démontré qu’un chauffe-moteur permet non seulement de réduire la consommation de carburant et les émissions polluantes, mais aussi de réchauffer l’habitacle jusqu’à 40% plus rapidement que celui d’un véhicule non branché lorsque le mercure atteint -10 degrés.

Plusieurs constructeurs équipent leurs véhicules d’un tel accessoire directement à l’usine, mais il est aussi possible de l’ajouter à presque n’importe quel véhicule moyennant une somme variant entre 40 $ et 150 $, selon le modèle.

Avant de commencer à vous en servir, voici grosso modo ce que vous devez savoir…

Il existe plusieurs types de chauffe-moteurs et la plupart nécessitent une alimentation de 110 volts, donc il suffit de le brancher dans une prise ordinaire au moyen d’une rallonge électrique.

En général, le dispositif est plongé dans le liquide de refroidissement, ce qui apporte la chaleur au bloc directement et uniformément pour la majeure partie du moteur. Certains réchauffent plutôt l’huile de manière externe en se fixant sous le carter ou de manière interne en passant par le tube de la jauge de niveau d’huile. D’autres prennent la forme d’une couverture chauffante que l’on peut poser sur le moteur ou fixer au bloc-moteur lui-même.

Dans les régions où le climat est extrêmement rigoureux (températures inférieures à -30 degrés), il est préférable, voire recommandé de combiner deux types de chauffe-moteurs.

Selon CAA-Québec, utiliser un chauffe-moteur est bénéfique dès qu’on passe sous les -5 degrés. Toutefois, les experts de NAPA vous diront que la différence se fait vraiment sentir à partir de -15 degrés.

Un branchement pendant trois heures avant le démarrage est nettement suffisant, surtout si votre véhicule est plus récent. Par temps très froid, une période de quatre heures peut être avantageuse.

Pour ce faire, vous pouvez utiliser une minuterie programmable afin de mettre le chauffe-moteur en marche juste au bon moment et ainsi économiser sur les frais d’électricité.